L’authentique savon de Marseille

Aujourd’hui le savon de Marseille est tombé dans le domaine public et n’est malheureusement pas protégé ; ainsi 95% de savons dits « de Marseille » ne sont en fait pas fabriqués à Marseille et souvent ils ne sont pas non plus faits en France.

Notre savonnerie a ainsi fondé avec d’autres savonneries de la région marseillaise l’Union des Professionnels du Savon de Marseille pour promouvoir un savoir-faire ancestral. Nous avons mis en place un logo vous garantissant un savon de qualité fabriqué selon le savoir-faire établi par l’Edit de Colbert.

Ce logo estampillé sur nos savons et/ou sur les emballages de nos savons vous garantiront que l'origine, le procédé et la composition sont conformes au savon de Marseille d'autrefoisPour fabriquer un savon de Marseille traditionnel, il faut répondre à plusieurs critères :

  • Une origine géographique : région marseillaise
  • Une fabrication en chaudrons selon le procédé marseillais en 5 étapes
  • Une composition d’huiles exclusivement végétales et sans additif (conservateur, colorant, parfum, graisse animale)

Pour plus d’information sur l’association de l’UPSM, consultez le site dédié sur : www.label-savon-de-marseille.fr

La composition des vrais savons de Marseille
Notre savon de Marseille olive est composé d'huile d'olive et d'huile de coco

Huiles végétales

La composition est donc un élément clé de la fabrication du savon de Marseille qui assure toutes les propriétés et bienfaits du savon de Marseille.

Un authentique savon de Marseille doit être composé d’huiles exclusivement végétales et non de graisses animales. 

L’authentique savon de Marseille est également composé d’uniquement 4 types d’ingrédients : des huiles végétales, de l’eau, de sel marin et de soude qui est à l’origine de la saponification.

Nous faisons un double contrôle dans notre laboratoire à chaque production de savon afin de vous garantir des savons de qualité qui respecte scrupuleusement ces critères.

Les huiles végétales les plus utilisées pour la fabrication du savon de Marseille sont l’huile d’olive, l’huile de palme et l’huile de coprah.

Huile d’olive

En effet, l’huile d’olive est historiquement utilisée dans les savons de Marseille du fait de sa proximité géographique. Depuis toujours, les savonneries utilisent de l’huile de grignons d’olive issue d’une deuxième pression des olives; la première pression permettant d’approvisionner le secteur agroalimentaire. Cette huile donne la couleur verte ou brune (tout dépend la récolte d’huile d’olive) à nos savons. C’est également cette huile d’olive qui est donne au savon de Marseille cette odeur très caractéristique. Cette dernière est d’autant plus forte que le pourcentage d’huile d’olive est élevé et que le savon est frais.

Huile de coco

L’huile de coprah compose les 30% restant de nos savons olive. L’huile de coco est utilisée pour plusieurs raisons : pour ses propriétés moussantes et pour durcir le savon.

L’huile de palme

L’huile de palme et l’huile de palmiste sont les deux huiles utilisées dans le savon de Marseille végétal.

L’huile de palme est utilisée depuis plus de 200 ans et était importée via les colonies françaises; elle donne non seulement sa couleur beige au savon végétal mais permet d’améliorer sa consistance solide pour un usage pratique.

Pour revenir sur la polémique concernant l’huile de palme, nous voulions vous présenter quelques faits.

Le palmier à huile est d’origine africaine, c’est en 1830 que des hollandais plantent cet arbre en Asie du Sud-Est. Dans les années 1900, les anglais et les hollandais commencent à exploiter cette huile mais dans les années 1960 la demande s’accroît pour atteindre des conséquences majeures sur l’environnement dans les années 90. En Europe, cette demande accrue en huile de palme fournit, selon une étude de 2015, l’agroalimentaire (42%), les bio-carburants (37%), les combustibles industriels (11%), l’alimentation animale (7%) et l’oléochimie (3%) (lubrifiants, bougies, cosmétiques…)

Parallèlement, le savon de Marseille a eu un destin inverse. Après la seconde guerre mondiale, avec l’essor des poudres à laver, les savonneries ferment peu à peu pour n’en rester plus que 4 traditionnelles à ce jour. L’essor de la demande et de la surconsommation en huile de palme depuis les années 60 ne provient donc pas de la fabrication de l’authentique savon de Marseille.

Ayant pleinement conscience qu’il existe dans l’opinion publique une grande interrogation sur son impact environnemental, et bien que cela concerne principalement l’industrie des biocarburants et l’industrie agroalimentaire, nous tenions à vous informer que notre gamme de savons à l’huile d’olive ne contient donc pas d’huile de palme.

Savon de Marseille Extra pur 72% d'huile

Extra pur 72% d’huile

Le savon est constitué de minimum 72% de matières actives (acides gras) fabriquées à partir d’huile ou d’extraits d’huile et de maximum 28% d’eau.

La mention « Extra pur  72% d’huile » a été mise au point en 1906 pour garantir la qualité du savon. En effet, pendant longtemps le savon était composé de 60% d’acides gras. Il y avait ainsi moins de savon et ce dernier s’usait plus vite. En 1906, suite à une étude plus approfondie des étapes de la saponification, des modifications sont apportées au processus marseillais pour obtenir un savon unicolore avec une belle mousse, et l’augmentation du pourcentage (72%) d’acides gras dans le savon.